Das Kapital

Das Kapital

Das Kapital

Edward Perraud batterie, Hasse Poulsen guitare, Daniel Erdmann saxophone

« Das Kapital est finalement porteur d’un message d’union bien plus que d’une volonté de raillerie. On hésitera à qualifier Vive la France de disque consensuel parce qu’il pourrait être soupçonné de mièvrerie, bien loin de ses incandescences suggérées. Disons les choses en toute simplicité : Daniel Erdmann, Hasse Poulsen et Edward Perraud, sous leurs airs de garnements, sont des amoureux de la musique, de toutes les musiques ».
Denis Desassis in Citizen Jazz (17/02/2019)

 

 

 

 

Leave a Reply