Daniel Humair

BATTERIE
 Daniel Humair ©JB Millot

Daniel Humair ©JB Millot

Daniel Humair a marqué l’histoire de la batterie moderne,

non seulement en inventant un son, spécifique, personnel et intime, mais en imposant un geste, à nul autre pareil, une façon unique de brasser le temps, de le prendre à bras le corps et de ne lui laisser aucun répit la marque incontestable des plus grands. Quiconque n’a pas vu jouer Daniel Humair ne l’a jamais réellement entendu. Sur scène Humair attire tous les regards : il fulmine, impose sa puissance et sa grâce en gestes amples et spectaculaires, tout un « théâtre » qui ne nuit en rien à la musicalité du propos.
Humair est partout sans jamais occuper la place il propulse, converse, relance, ponctue, commente, traque le tempo, en conservant une qualité d’accompagnement extraordinaire sensible et discrète. Entouré ici de musiciens les plus créatifs du moment, daniel humair revisite ses territoires et en invente de nouveaux. Tous vous le diront : jouer avec Daniel Humair, c’est jouer autrement.

Un drumming énergique et éblouissant

L’invention est au bout de chaque note. Sous le drumming énergique et éblouissant de Daniel Humair et la pulse de Jérôme Regard, ça fourmille, ça change de rythme, ça accélère, ça ralentit comme sur des montagnes russes. Et les manèges ici enchantés emportent le tourbillon et se dérèglent gentiment.

La musique vit, vibre, vibrione d’une force tellurique irrésistible. Emile Parisien reste celui que l’on connait, torrentiel et fougueux, soucieux d’exploser les lignes. Il trouve en Vincent Peirani une réplique formidable. Rarement d’autres accordéonistes ont manié la science de l’improvisation avec autant d’esprit « free » dans le geste autant que dans l’intention, avec une science rare de l’harmonie « jazz ».

Daniel Humair, la rythmique exceptionnelle.

La rythmique est exceptionnelle. Là encore Humair, sensationnel. Au sens propre du terme. Au sens de celui qui éveille le sens par son drumming riche et toujours varié, jamais encadré, totalement libre. Il trouve avec Jérôme Regard un partenaire à l’écoute. Il faut l’entendre sur un thème comme Schubertauster où le blues palpite, où le beat lent s’accélère.
Ce groupe qui avait fait le bonheur des spectateurs du Paris Jazz festival à Vincennes durant l’été nous revient avec cet album qui marque assurément la rentrée musicale. Ceux qui étaient au Parc Floral retrouverons assurément le charme et l’intensité de cette musique étonnante où l’invention le dispute à l’inventivité et où 4 grands musiciens, génies de l’improvisation se jettent à corps perdus dans la musique en général et le jazz en particulier avec le même souci de cohérence. Jubilatoire.

Discographie

 Sweet and Sour

Sweet and Sour

 Modern Art

Modern Art

Vidéos