Paul Lay

PIANO
 LUCA AQUINO

LUCA AQUINO

Paul Lay pianiste

Paul Lay a moissonné les prix les plus prestigieux dont le prix Soliste du Concours National de Jazz de la Défense, Grand prix de l’Académie Charles Cros, prix Django Reinhardt, Concours International Piano-Jazz de Moscou… ainsi  s’est-il rapidement placé dans le peloton de tête des étoiles montantes du jazz tout en se distinguant parallèlement dans la sphère du classique.
S’il occupe une place de choix parmi les sidemen très demandés (Géraldine Laurent 4tet,Eric Le Lann 4tet, Terez Montcalm, Riccardo del Fra 5tet…), ses talents reconnus de compositeur permettent à Paul Lay de porter différents projets sous son nom, en solo bien entendu mais aussi en trio avec Isabel Sörling au chant et Simon Tailleu contrebasse pour Alcazar Memories (Laborie Jazz) pour célébrer la Nature et ses richesses , Paul Lay The Party (Laborie Jazz) avec Clemens Van der Feen contrebasse et Dré Pallemaerts batterie.

L’expérience Alcazar Memories retrouve un nouveau souffle et s’articule désormais autour de vieilles chansons folk américaines.

« Le prochain album de Paul Lay, « Deep Rivers » est l’aboutissement d’un long processus de maturation qui prend sa source à l’été 2017, peu après un concert stupéfiant du trio de Paul Lay au festival Respire Jazz. Entouré de la chanteuse suédoise Isabel Sörling, et du contrebassiste Simon Tailleu,  Paul Lay, s’approprie les musiques populaires de la fin du XIXe et début XXe siècle – celles qui avaient bercé les jeunes années de ces soldats américains, qui débarquaient en France, âgés de 20 à 30 ans. C’est à ce proto-jazz, ce ragtime orchestral encore inédit en Europe que sifflotaient ces jeunes soldats que Paul Lay rend hommage, évoquant  les champs de cotons des plantations esclavagistes et les champs de batailles confédérés de la guerre de Sécession, en passant par Broadway et Tin Pan Alley, jusqu’aux tranchées de la Marne en 1918.

Il y a maintenant fort à parier que ce programme connaisse le même engouement qu’ « Alcazar Memories » et qu’il se polisse, se transforme, s’affine sur les routes, concert après concert. »

Sortie CD  « Deep Rivers » 10 janvier 2020

Extraits de presse :

« Paul Lay est le plus brillant pianiste de jazz de sa génération. » Francis Marmande – Le Monde
« Excellente imagination harmonique, jeu très diversifié, compositions des plus intéressantes, connaissance évidente de l’histoire du jazz, discours personnel. Paul Lay a tous les atouts pour « monter » et durer ! » Martial Solal
« Le style de Paul Lay est un bonheur pour l’auditeur. » Michel Contat – Télérama

_________________________________________________________________

English :

Acclaimed by the french Jazz Academy in 2016, Paul Lay received the Django-Reinhardt prize for the best french Jazz Musician of the year.
He was also elected best Youg French Jazz Talent of the year by a poll of critics produced by Jazz Magazine.
With Mikado in 2014, the Paul Lay quartet won the prestigious Charles Cros Academy prize for the Best International Jazz Album of the year.

Press :
« Paul Lay is the most brilliant jazz pianist of his generation » Francis Marmande-Le Monde
« Paul Lay’s style is a true joy for the listener. » Michel Contat-Télérama

Discographie

 Alcazar Memories

Alcazar Memories

 Paul Lay The Party

Paul Lay The Party

 Paul_Lay_Deep_Rivers

Paul_Lay_Deep_Rivers

Vidéos